Modèle biomédical de la médecine

Du XVIIIe siècle au XIXe siècle, une série de grandes découvertes ont émergé dans le domaine de la science naturelle. Avec le développement de la théorie des cellules, la théorie de l`évolution, la Loi de conservation de l`énergie et de la bactériologie, la vue matérialiste métaphysique et mécanique de la nature a été ébranlée; physiologie, pathologie, parasitologie et autres disciplines médicales de base se développent vigoureusement. Les progrès en biologie ont permis aux gens de commencer à regarder les choses, la vie et la relation entre la santé et la maladie du point de vue biologique. La biomédecine a alors fait croire aux gens que les facteurs biologiques étaient à l`œuvre dans l`ensemble du processus, de l`apparition, du développement au traitement et du pronostic des maladies. Chaque maladie a ses propres facteurs biologiques ou physicochimiques spécifiques, qui pourraient tous apporter des changements morphologiques ou chimiques aux cellules, tissus ou organes du corps humain, de plus, ces changements pourraient être mesurés. Les gens croyaient que la santé était un équilibre dynamique entre l`hôte (le corps humain), l`environnement et les agents pathogènes, et que des maladies se produiraient lorsque cet équilibre était perturbé. Ce modèle médical formé par le concept médical de maintien de l`équilibre écologique, c.-à-d. modèle biomédical, a été formellement proposé par Flexner en 1910. Le modèle biomédical a permis à la médecine d`entrer véritablement dans l`ère du développement rapide, stimulé l`enthousiasme de la recherche des médecins, et a permis une meilleure compréhension scientifique de l`incidence, le développement, le diagnostic et le traitement des maladies. À la première moitié du XXe siècle, de nombreuses technologies médicales élevées et nouvelles ont été largement utilisées. Par conséquent, le diagnostic et le traitement des maladies sont devenus plus précis, pratiques et efficaces. L`application de technologies médicales élevées et nouvelles a permis à la médecine d`entrer dans une nouvelle période historique, la médecine est progressivement devenue un système disciplinaire relativement complet. De nombreux mécanismes biologiques induisant des maladies humaines ont été trouvés, permettant ainsi une prévention et un traitement ciblés; trois difficultés de chirurgie, à savoir la douleur, l`infection et la perte de sang, ont été surmontées et la mortalité opérative a été grandement réduite.